Parler d’amour? Dans la catégorie Portraits, je raconte des histoires d’entrepreneurs. Mais cette semaine, c’est un portrait particulier que j’ai voulu vous présenter. Car c’est celui d’une entrepreneure qui écrit des lettres d’amour pour les autres. Léa Faytre est une écrivaine public qui a su, à travers le succès de son blog, mettre sa formidable plume au service de ses lecteurs. J’ai voulu en savoir plus et comprendre son parcours d’artiste et de cheffe d’entreprise.

1. Salut Léa, tu as créé Parlerdamour.fr. Comment t’es venue cette idée ?

Quand j’étais en Hypokhâgne à Chaptal je me suis lancée le défi d’écrire un livre de développement personnel pour adolescents. Il a été publié et j’ai voulu le promouvoir en créant un site : parlerdamour.fr.

Très vite, je me suis aperçue que j’étais vraiment passionnée par les relations humaines, notamment hommes/femmes et j’ai laissé tomber le côté « ado » pour me concentrer sur les relations amoureuses.

Aussi, j’ai publié un modèle de lettre d’amour qui a beaucoup plu, les internautes m’ont demandé de créer un service pour que je les aide à écrire les leurs. C’est ainsi que je suis devenue pour ainsi dire « écrivaine publique dans le domaine sentimental ».

2. Est-ce que tu te considères comme une entrepreneur(e)? Car via ton blog, tu joues surtout un rôle de conseillère !

Au début, c’était un blog. Aujourd’hui, parlerdamour.fr est devenu un media (le premier magazine des femmes romantiques et connectées) avec plusieurs rédacteurs, commerciaux et développeurs.

Je me considère donc comme une entrepreneure, d’autant que j’ai également créé un site e-commerce : lemotdamour.com. Sur ce site, les gens écrivent leur petit mot et une calligraphe professionnelle les réécrit à l’encre et à la plume et le cachète à la cire rouge.

J’avais aussi avec, une associée, lancé un magazine de mode (papier) consacré aux youtubeuses mais par manque de temps, j’ai dû laisser ce projet de côté.

3. Tu proposes à tes lectrices/lecteurs d’écrire des lettres pour eux. Mais est-ce que ce n’est pas un exercice périlleux d’écrire pour quelqu’un qu’on ne connaît pas?

Les personnes qui commandent des lettres ont un long formulaire à remplir afin que je m’imprègne au mieux de leur histoire. C’est pourquoi j’insiste souvent sur le fait que ce sont LEURS lettres et non les miennes. Je les aide à mettre en avant ce qu’il faut pour telle ou telle situation, à synthétiser, à apporter une touche plus littéraire et romantique, un peu d’humour… Tout dépend de la demande.

4. Nous avons tous des figures entrepreneuriales ou artistiques qui nous inspirent. Quelles sont les tiennes ?

Marc Simoncini pour son flair et tout ce qu’il a entrepris.
David Creuzot et Lucie Beudet, fondateurs de Konbini, un site que je trouve excellent.
Damien Saez pour sa plume que j’admire énormément.

5. Quel est la prochaine étape de ton projet ? Un avenir parfait? 🙂

Que tout continue sur cette lancée, que l’énorme croissance que j’ai pu avoir ces deux dernières années continue car je suis passionnée par ce que je fais et jamais au grand jamais je ne m’ennuie. Seul bémol : même en vacances, impossible pour moi de couper, parlerdamour.fr est mon bébé, je ne peux pas passer une seule journée sans.

Merci à Léa d’avoir accepté cette interview et d’être la première femme entrepreneur à répondre à mes questions!

Guillaume Duhan
myhappyagency@gmail.com

Partagez cet articleShare on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest0Share on LinkedIn49Email this to someonePrint this page