Peu de chances que vous connaissiez Dribbble à part si vous êtes graphiste. Mais le site est une communauté grandissante chaque jour et fait sa place au milieu des géants du art-network. La plateforme a déjà 8 ans et pourtant, elle ne connait son succès que depuis quelques temps… Retour sur un réseau-social d’art work qui a su me séduire.

Dribbble la plateforme des graphistes

Dribbble est un réseau social de design graphique. La plateforme en ligne propose à ses utilisateurs de publier leur travail en cours ou achevé et de liker ou commenter le travail des autres. Quelle différence avec Behance ou Deviant Art me direz-vous? Et bien, je n’en trouve pas vraiment à part que l’environnement m’a semblé assez différent dès la première approche. Je dirai que Dribbble n’a pas le côté book de Behance. Mais plutôt le côté créatif davantage mis en valeur par sa présentation et son type de publication.

Seul les designers peuvent être invités

Car oui, Dribbble, à ce jour, n’est toujours pas ouvert au public. Pour y publier son travail, il faut être “validé” par d’autres designers et être invité. Ce qui n’est pas mon cas car je ne suis pas graphiste. Néanmoins, travaillant dans le web, j’ai souvent besoin d’inspiration concernant l’UX/UI et je dois dire que les travaux publiés sur cette communauté m’ont souvent inspiré. Et c’est là l’atout de Dribbble selon moi: c’est la réunion de beaucoup de talents en un seul clique.

Par des graphistes pour des graphistes

Dribbble a été créé en 2009 par Dan Cederholm et Rich Thornett, deux graphistes qui avaient envie de réunir une communauté de qualité autour du thème du design. Le moto du site: “what are you working on?”. Et c’est là tout l’intérêt. Là où les autres sites affichent le contenu général de toute une ribambelle de graphistes, Dribbble tend, par son système d’invitations, à filtrer les utilisateurs pour ainsi conserver et afficher un travail de qualité. Je vous invite donc à y faire un tour et me dire ce que vous en pensez.

Guillaume Duhan

# #

9 May 2017