Brackets est un logiciel d’édition de code open-source qui est gratuit et disponible ici. Extrêmement simple à prendre en main et compréhensible pour tout débutant qui désirerait apprendre à coder from-the-start, Brackets n’est pas le logiciel le plus connu. Atom, que nous verrons dans un autre article, est la référence en la matière. Mais je tenais à vous présenter ce petit bijoux que j’utilise très souvent.

Brackets, l’outil parfait pour les débutants

Pour commencer à coder, vous avez besoin d’un éditeur de code. Brackets en est un. Ouvrez le programme, créez un nouveau fichier « index.html » et commencez à coder vos premières lignes d’HTML. Ensuite, créer un nouveau fichier « style.css », liez-le à votre page « index.html » et codez vos premières lignes de CSS.

Léger à installer, rapide à lancer et multifonctions, j’ai décidé de privilégier Brackets aux autres éditeurs de code pour plusieurs raisons. La première, c’est qu’il y a cette option très utile, la visualisation en temps réel. Sur la barre latérale droite, un petit éclair sur lequel on peut cliquer, génère votre page HTML directement dans le navigateur de votre choix. Et, en temps réel, il applique les changements dans l’éditeur.

La seconde raison, c’est sa simplicité de fonctionnement. Contrairement à ses concurrents, Brackets est ultra light et quand on est novice, on apprend très vite. A croire que les développeurs de cette merveille l’ont pensé avant-tout mainstream.

Enfin, Brackets n’est pas utilisé par tout le monde et c’est tant mieux. Il est nouveau sur le marché, il ne comporte pas moins d’options que les autres (changement de thème, de couleurs de texte et de fond etc…) et surtout, ne formate aucun fichier sans l’autorisation de son utilisateur.

Brackets l’outil méconnu

J’ai rencontré de nombreux développeurs qui ne connaissent pas Brackets. Généralement, l’on privilégie Atom. Mais je ne me limite à aucun éditeur. Je pars dans l’idée que chacun est bon dans un type de langage.

En conclusion, Brackets est définitivement l’outil pour commencer à développer des pages HTML et CSS. Néanmoins, quand vous passerez en mode professionnel, je conseille tout de même d’essayer d’autres éditeurs de code. La pluralité des outils et des compétences engage toujours la richesse et l’excellence d’un travail achevé.

Guillaume Duhan

Partagez cet articleShare on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest0Share on LinkedIn0Email this to someonePrint this page

#

29 avril 2017

Laisser un commentaire