Dans cet article, j’expliquais comment fonctionnent les plateformes qui vous proposent de créer un site gratuit. Voici 10 raisons de ne pas créer un site gratuit pour son entreprise.

1. Vous envoyez un mauvais message

Vous avez vraiment envie de montrer à vos clients que vous avez créé votre site sur une plateforme gratuite? Que vous n’avez pas investi un seul euro? Que penseront-ils de vous et de vos services? Quelle crédibilité aurez-vous? Vous n’inspirerez ni la confiance, ni le professionnalisme.

2. Ce n’est jamais vraiment gratuit

De nombreuses plateformes prétendent être entièrement gratuites. Mais c’est faux. Pour avoir accès à une administration comprenant de nombreuses fonctionnalités (Devis en ligne, SAV via un chat-live, édition de factures et contrats…), vous devez souvent passer à un abonnement mensuel. De plus de nombreux services restent limités ou payants – là ou une plateforme indépendante a des fonctionnalités illimitées.

3. Mauvais référencement

Les plateformes gratuites font de vous des produits. C’est de cette façon qu’elles gagnent de l’argent. Elles drainent votre traffic et cela impacte votre référencement. Dans la majorité des cas, vous partez d’un sous-domaine et cela empêche l’amélioration de votre référencement sur Google – voir même le rend inaccessible.

4. Votre site ressemble à mille autres

Les modèles que vous proposent les plateformes en ligne – même s’ils proposent un minimum de personnalisation – se ressemblent tous. Si vous voulez vous distinguer, il vous faut un site à votre image, unique et qui se démarque de tous les autres. Imaginez l’interface de Leboncoin mais sous un autre nom. Immédiatement, vous n’avez pas confiance et vous avez raison.

5. Vous n’êtes que locataire

Evidemment, vos données ne vous appartiennent pas. Elles sont la propriété de l’hébergeur tant que vous ne payez pas. Qu’arrivera-t-il le jour où l’hébergeur plante? Peu de risque que cela arrive. Mais en cas de problème, il ne vous doit rien. Surtout pour des données professionnelles non-déclarées.

6. Vous n’avez aucune sauvegarde

Ce type de plateforme n’offre aucun moyen de sauvegarder entièrement votre site web. En cas d’erreur ou de problème, du jour au lendemain, vous perdez tout le travail accompli sur votre identité, votre fichier client et nom de domaine.

7. Capacités et stockage limités

Au bout d’un moment, vous atteindrez la limite de stockage de vos données et vous devrez payer. Un exemple. La plateforme gratuite la plus connue propose un forfait pro à 24,99/mois pour 20go de stockage maximum. Mon hébergeur, Planethoster, ne propose pas de créer votre site gratuitement mais débute à 9,99/mois pour 50go de stockage. Visez grand, dès le début.

8. Peu d’assistance

Créer un site gratuit signifie que vous n’avez pas une assistance totale en cas de problème. C’est évident puisque c’est gratuit. Toutefois, si vous faites appel à un freelance pour créer votre site et de l’héberger sur une plateforme indépendante, il peut vous proposer un contrat d’assistance. Ce que je fais avec tous mes clients. Ainsi, je m’engage à intervenir en 24h de délai en cas de problèmes.

9. Publicités inattendues

Je crois que c’est le pire. De nombreuses plateformes incrustent des publicités sur vos sites afin de générer des revenus. Après tout, c’est normal, c’est gratuit et ils doivent bien se financer. Cependant, c’est vous qui amenez des visiteurs. Et ces visiteurs seront peut-être dérangés par l’apparition soudaine d’une pub et fuiront aussitôt.

10. Vous perdrez du temps (et de l’argent)

Nous l’avons vu, en créant un site gratuit, vous ne maîtrisez pas votre image, votre site ne vous appartient pas, votre travail est drainé par la plateforme d’hébergement et vous n’avez aucune garantie de conserver votre travail. C’est une simple perte de temps et d’argent ainsi qu’un risque non-négligeable. Alors qu’employer un freelance pour une mission temporaire vous apporterait professionnalisme, indépendance et capacité de développement commercial.

Guillaume Duhan
contact@myhappyagency.com

Partagez cet articleShare on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest1Share on LinkedIn1Email this to someonePrint this page

14 août 2017